L'UV Mazamet a 125 ans au compteur

L'Union Vélocipédique Mazamétaine est née en 1890, juste après l'invention de la bicyclette «moderne» ! Robert Vidal, le président d'honneur toujours aussi actif, a rappelé dans son livre écrit pour le centenaire de «son» UVM la belle histoire de la famille Bourguignon avec Célestin le président fondateur, Hector le dirigeant et Michel le maire.

L'UVM est le club «doyen» de Mazamet et sûrement l'un des plus anciens clubs français.

Mais le «vieux» club a gardé son dynamisme et surtout un cœur énorme ou plutôt du cœur à l'ouvrage pour ses 108 adhérents qui ne ménagent pas leur peine tout au long de la saison. Courses sur route, cyclosportives, cyclo-cross : l'UVM est partout. Une remarquable école de vélo, une élite en DN1 avec la formation de l'Occitane, de bons coureurs régionaux, des anciens très actifs : c'est le vélo pour tous et à tous niveaux. Mais surtout, l'UVM fait vivre une section handisport : on vous l'a dit ce club a du cœur ! Kevin Chazottes a même été champion de France handisport du contre-la-montre et ambitionne de participer, dans sa catégorie, aux prochains jeux olympiques.

Le club des frères Jalabert

Parmi les 108 licenciés, on trouve Laurent et Nicolas Jalabert. Les deux frangins sont restés fidèles à leur club de cœur qui les a vu grandir.

L'UVM organise tous les ans au mois d'août «La Jalabert». C'est l'une des plus grandes cyclosportives régionales qui réunit près d'un millier de participants et que Laurent et Nicolas ne ratent que rarement.

Mais l'UVM ne s'en tient pas à cette manifestation de masse et de prestige. Le Trophée Midi-Pyrénées des écoles de vélo réunit tous les ans à Pont-de-l'Arn plusieurs centaines de jeunes. L'UVM organise aussi au sommet de La Mole une étape du Tour du Tarn cadets. Le Défi de Nore et les Boucles du Tarn et du Sidobre, le Grand Prix d'Aussillon, le cyclo-cross de Fontalba sont les autres organisations de saisons bien remplies.

Du cœur, de l'activité, de la convivialité, de la passion : c'est le secret de la longévité pour l'UVM…


Sur les traces de Laurent Jalabert

L'école de vélo c'est le fleuron du club mais surtout sa fierté. Garçons et filles sont engagés dans toutes les catégories et s'entraînent assidûment tous les mercredis. Ils pourraient tous être cités tant ils sont méritants de pratiquer cette discipline exigeante. Frédéric Barthas entraîne les minimes et benjamins qui comptent dans leurs rangs 2 réels espoirs : Axel Barthas en minimes et Antoine Trémoulet en benjamins. «Ils sont très assidus et ce sont de vrais passionnés de vélo. Quant à leur avenir, il est trop tôt pour savoir, ils doivent travailler encore mais, c'est vrai, ils ont des qualités».

Axel, 12 ans, a gagné l'année dernière le cyclo-cross de Fontalba et obtenu quelques belles places d'honneur cette saison : «j'aime bien la route mais je me régale en cyclo-cross».

Antoine Trémoulet a 11 ans et déjà 6 ans de vélo ! Et cette année il collectionne les victoires : 11 courses gagnées dont 6 en cyclo-cross. Il a remporté le titre de champion Midi-Pyrénées des écoles de cyclisme dans la catégorie des benjamins. Avec l'équipe des jeunes cyclistes de Midi-Pyrénées, il a participé début juillet au Trophée national des jeunes cyclistes. Une participation qui s'est soldée par une troisième place par équipes.Il y a incontestablement de la graine de champion chez ce jeune homme élève au collège Jeanne-d'Arc. «Mes points forts ? Le sprint, mais j'aime bien les pentes un peu raides. J'aimerais bien un jour devenir professionnel mais je n'y pense pas trop. Ce qui me motive dans le club ? L'ambiance, les copains». Et quand on demande à nos deux espoirs quel est leur modèle, la réponse fuse comme une évidence : «Laurent Jalabert bien sûr !».

Pas de doute, l'UVM a encore de beaux jours devant elle !


Cyclisme

3 questions au président, Patrick Mouret

Ecole de vélo, handisport, Elite, organisations, n'est-ce pas un peu compliqué d'être le président de l'UVM ?

C'est vrai que nous avons des effectifs importants et beaucoup d'approches différentes. Nos adhérents sont des personnes très variées, en termes d'âges, de niveau et même de pratiques. Cela peut sembler un peu compliqué à gérer. Mais en réalité c'est une grande richesse qui permet d'éviter la monotonie. Entre l'école de vélo et une participation à une Coupe de France, ce n'est pas la même façon de faire. Cette diversité donne une ambiance très particulière : les meilleurs du club sont devenus, sinon des idoles, au moins des exemples pour les petits de l'école de vélo. D'ailleurs, il n'est pas rare qu'une «première catégorie» vienne rouler avec les cadets et là rien d'autre n'existe que la parole du «champion». Les coureurs aiment bien venir de temps en temps avec les petits et pour eux c'est comme un retour aux sources.

Trouvez-vous suffisamment de bénévoles ?

Nous avons une trentaine de bénévoles «permanents». Ils sont assidus, compétents et disponibles. Ils sont notre force ! Pour «La Jalabert» et pour les Boucles du Tarn et du Sidobre nous arrivons à mobiliser plus de 120 bénévoles. La notoriété de notre club et surtout sa convivialité sont nos atouts pour y arriver !

Comment faites-vous pour boucler votre budget ?

On peut compter sur quelques subventions des collectivités (conseil départemental, conseil régional, communes). Mais on bénéficie surtout de l'apport des «petits» sponsors. Ils apparaissent sur notre brochure. Ils sont environ 180 ! Mais ce sont eux la force de notre club qui bénéficie ainsi d'une large assise «populaire». L'UVM c'est un peu le club de tout le monde à Mazamet. Il fait partie du patrimoine !


En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/06/2232390-l-uv-mazamet-a-125-ans-au-compteur.html#6McoIb6buelXarom.99

La Dépêche 28-08-2014

Les résultats de la Jalabert 2014


La Dépêche 27-08-2014

Gros succès pour la 13e «Jalabert»


La Dépêche 18-08-2014

Dans les coulisses de la «Jalabert»